Projet de recherche sur la prévention de la violence domestique

L’Université Zurichoise ZHAW mène un projet dont le but est d’améliorer les connaissances sur les personnes touchées par la violence et d’identifier les lacunes existantes dans les programmes de soutien et de prévention de la violence.

Plus particulièrement, ils souhaitent mieux comprendre les interactions entre les facteurs de risque et de protection et identifier les discriminations multiples qui pèsent sur les victimes de violence.

Pour ce faire, ils sont à la recherche de personnes prêtes à partager leur expérience. Ils s’adressent particulièrement aux personnes qui ont subi des violences dans leur environnement social proche, à un moment de leur vie, de l’enfance à l’âge adulte. Cela concerne notamment les personnes âgées, les personnes s’identifiant comme LGBTQIA+ et les personnes en situation de handicap.

Les personnes volontaires pour témoigner peuvent contacter l’équipe ZHAW : Olivia Frigo-Charles, Assistante scientifique – olivia.frigo-charles@zhaw.ch ou +41 58 934 48 26.

Nous vous remercions de l’attention que vous porterez à cet appel à témoignages.


Pour en savoir plus, lisez le descriptif complet de ZHAW :

« Chers humains,

Notre équipe de recherche, chapeautée par le Dr. Susanne Nef de la ZHAW, sommes à la recherche de partenaires d’entretiens pour notre enquête sur la prévention de la violence auprès de personnes particulièrement vulnérables. L’étude est co-financée par le programme d’aides pour la prévention de la violence du BFEG (Bureau Fédéral de l’Egalité de Genre).  Le projet a pour objectif de mieux comprendre les expériences de violence au cours de la vie de ces personnes et les interactions entre les facteurs de risque et de protection. Nous souhaitons identifier les discriminations multiples qui pèsent sur les victimes de violence.

Dans ce cadre, nous cherchons à nous entretenir avec des personnes qui seraient prêtes à partager leur expérience. Accepteriez-vous de relayer notre appel à témoignage au sein de votre réseau?

Nous nous adressons plus particulièrement aux personnes qui ont subi des violences dans leur environnement social proche, à un moment de leur vie, de l’enfance à l’âge adulte. Le profil privilégié est les personnes âgées, les personnes handicapées et les personnes s’identifiant comme LGBTQIA+. En raison de la perspective intersectionnelle du projet, ces groupes sociaux ne doivent toutefois pas être compris de manière limitative ou exhaustive. L’objectif est d’affiner ces catégories en mettant au jour la complexité des interactions qui les structurent.

Les entretiens durent environ 60 minutes et les résultats sont entièrement anonymisés: toutes les informations seront traitées de manière confidentielle. En raison de votre réseau spécialisé dans ce domaine nous espérons que vous pourrez présenter notre projet aux personnes susceptibles d’être intéressées: ces dernières peuvent être mises directement en lien avec notre équipe. Nous avons également des flyers que vous pouvez mettre à disposition du public ou diffuser au sein de votre réseau par quelqu’autre manière. Nous mettons volontiers notre matériel de communication à votre disposition (voir annexe) et pouvons vous fournir des copies du dépliant par la poste, dans le cas où vous seriez disposé.e à collaborer.

Par ailleurs, nous aimerions attirer votre attention sur le fait que nous organiserons ultérieurement des ateliers animés par des spécialistes afin de partager et d’approfondir les connaissances acquises tout au long de la recherche. Si vous souhaitez participer à un de ces ateliers à l’été-automne 2022, n’hésitez pas à nous le faire savoir dès maintenant.

A votre demande, nous pouvons également vous fournir de plus amples informations sur le projet par e-mail ou par téléphone.

En l’attente de vous lire, je vous souhaite une très agréable journée.
Meilleures salutations

Martina Bundi
Collaboratrice de projet / ZHAW

Direction du projet:
Dr. Susanne Nef

Équipe de projet:
Kusthrim Adili
Martina Bundi
Olivia Frigo-Charles
Daniela Sager

Personne de contact de ZHAW:
Olivia Frigo-Charles
Assistante scientifique
olivia.frigo-charles@zhaw.ch
Tel. direkt: +41 58 934 48 26

Contexte du projet:

Le projet a pour but d’élargir les connaissances sur les personnes touchées par la violence au cours de leur vie et d’identifier les lacunes existantes dans les programmes de soutien et de prévention de la violence. Nous souhaitons également mieux comprendre les conséquences de ces expériences de violence dans le parcours de vie de ces personnes.

L’accent est mis sur les expériences des personnes qui ont subi des violences dans leur environnement social proche pendant leur enfance, à l’âge adulte ou à quelqu’autre moment de leur vie. Nous nous intéressons tout particulièrement aux personnes âgées, aux personnes présentant un handicap et aux personnes qui s’identifient comme LGBTQIA+. En raison de la perspective intersectionnelle du projet, ces groupes sociaux ne doivent toutefois pas être compris de manière limitative ou exhaustive. L’objectif est d’affiner ces catégories en mettant au jour la complexité des interactions qui les structurent. C’est pourquoi notre spectre d’inclusion est très large (genre, âge, orientation sexuelle, condition physique et psychique, expérience de migration, de fuite, etc.)

Le projet poursuit une analyse intersectionnelle des situations de vie et des charges dans le parcours de vie des personnes victimes de violence.  L’accent est mis sur les interactions entre les dimensions sociales et le vécu des personnes concernées. Nous veillerons notamment à ne pas limiter les différents types de discriminations possibles à des caractéristiques telles que l’orientation sexuelle, l’âge, l’expérience de migration ou les handicaps. Au lieu de cela, nous souhaitons élargir le champ des connaissances des risques de violence et des exclusions, compris comme structurels. Les résultats nous permettront d’établir des recommandations adaptées.

Les entretiens avec les personnes concernées font partie d’un projet de grande envergure. Celui-ci se compose de plusieurs parties :

Module 1 : Travail approfondi sur l’état de la recherche internationale et nationale sur ces sujets.
Module 2 : Analyses secondaires des statistiques existantes.
Module 3 : Entretiens avec des experts et entretiens exploratoires avec nos participant.e.s
Module 4 : Enquête représentative auprès des institutions.
Module 5 : Entretiens qualitatifs approfondis avec des personnes concernées par des faits de violence.
Module 6 : Transfert de connaissances (ateliers avec des experts, intégration des résultats dans l’enseignement pour les futurs travailleurs sociaux, etc.) »

Comments are closed.